Accueil du site
Accueil / Exposition permanente / La période gallo-romaine
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

L'Isère en histoire. Préhistoire > 20e siècle

La période gallo-romaine

L'épanouissement d'une société raffinée

La période gallo-romaine (121 avant Jésus-Christ - 476 après Jésus-Christ)

Conquis par les Romains en 121 avant Jésus-Christ et intégré à la Narbonnaise, le territoire des tribus allobroges s'organise en cité autour de Vienne. Véritable petite Rome, la ville se pare d'un théâtre, d'un cirque et de nombreux temples dédiés aux dieux romains. Une maquette en restitue le centre monumental. Des objets trouvés partout en Isère témoignent d'une romanisation intense des populations gauloises : statuettes de divinités, épitaphes latines, éléments d'architecture... Grâce à la stabilité de l'Empire, cette civilisation gallo-romaine prospère aussi dans les campagnes, où de riches villae proposent un confort sans précédent : mosaïques, bains et même chauffage par le sol ! De plus petits objets, tels des fioles en verre soufflé, des stylets d'écriture ou des miroirs en bronze, témoignent d'un raffinement nouveau.

Mais les incursions des peuples dits barbares annoncent la fin de la domination romaine. Les villes se replient à l'intérieur de leurs remparts, tel Cularo à la fin du 3e siècle, et certains habitants enterrent leurs économies. Vienne est finalement mise à sac à la fin du 5e siècle. Parallèlement, le christianisme se diffuse peu à peu, de la vallée du Rhône vers le Sillon alpin.

Vénus, déesse de l'amour et de la beauté
Bronze, 1er ou 2nd siècle, provenance inconnue

Partager cette page  

Traduction / Translation

  Accueil |