Accueil du site
Accueil / Éditions du musée
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Éditions du musée

Origine

Monique Deyres

Planté à l’entrée du jardin de Voiron, le pommier produit un grand nombre de pommes vertes que Monique Deyres ramasse sous l’arbre, prenant l’habitude de les aligner sur le sol de son atelier. Avec le temps, elle élimine les fruits blets, qui perturbent sa construction géométrique colorée. Puis elle les momifie pour les conserver, passant les pommes desséchées à la bouillie bordelaise ou vernies : petites pommes d’amour embaumées, reliques vouées à la contemplation.

Fée du jardin obstinée, elle s’attache à ressusciter les éléments les plus ingrats, inévitablement destinés à la poubelle, révélant la vie muette de ces déchets. Les pelures de pomme deviennent des rubans mordorés formant des rideaux. Les trognons peints et laqués sont alignés en rangs serrés, tel un régiment de petits soldats. Préalablement, ils ont été photographiés un à un à l’aide d’une chambre et les clichés encrés en couleurs par l’artiste ; ce faisant elle rappelle la démarche de Cézanne peignant la Nature morte à la pomme.

Malheureusement précise-t-elle, le petit pommier n’a pas résisté à son traitement intensif à la bouillie bordelaise. Écorcé, ciré, découpé et reconstitué, l’arbre-sculpture se dresse ici, au milieu d’un tapis de pommes, tel un double symbole : arbre de la Bible dont Ève cueillit la pomme fatale et arbre sous lequel on se plaît à croire qu’Isaac Newton vérifia son intuition sur la gravitation universelle. De cet Hommage à Newton qui fut également alchimiste et astronome, le regard se porte en arrière-plan pour découvrir les détails de peaux de pomme, géographies stellaires qui évoquent le cosmos.

Non loin, deux séries témoignent des recherches de l’artiste. La série des empreintes sur papier de pommes séchées, dont le jus colore le support. Puis celles d’un cèdre abattu, dont l’estampage d’une section de tronc sur des feuilles de papier a constitué une suite d’images teintées avec les couleurs extraites des pétales de coréopsis. L’artiste déroule devant nous la vie interne de l’arbre, mettant au jour les cernes de croissance et les auréoles d’une sève qui l’irrigue encore, dernières strates de son cycle vital brutalement interrompu.

Par sa démarche créatrice, Monique Deyres nous invite à porter un regard neuf sur la nature. Évoquant son jardin avec un fruit familier qu’elle poétise, l’artiste ressuscite l’image des pommes d’or du jardin des Hespérides, qu’elle semble nous proposer de cueillir à notre tour…

> Catalogue de l'exposition "Origine - Monique Deyres" présentée au Musée Hébert du 21 octobre 2016 au 3 avril 2017
> COMMANDER CET OUVRAGE

Auteur : Collectif
Parution : 11/2016
Nombre de pages : 40
Collection : Catalogue d'exposition musée Hébert
Editeur : Département de l'Isère
Code produit : 4830
ISBN : 978-2-35567-119-7
Prix : 20,00 €
Dispo : oui

Retour à la liste des publications

Partager cette page  

Pratique

Boutique ouverte aux heures d'ouverture du musée

Large choix de publications, cartes postales et cd-rom intéressant le patrimoine

Traduction / Translation